Le télescope spatial, James Webb


diamètre : 6,5 m

distance : 1,5 million km, point de Lagrange L2


ESO 350-40, la galaxie de la Roue de Chariot

Galaxie lenticulaire à anneau située 500 millions al dans la constellation du Sculpteur. Elle a un diamètre de 150 000 al et est le résultat d'une collision qui s'est déroulée il y a 400 millions d'années.


M74

Galaxie spirale vue de face. Elle est à 24 millions al dans la constellation des poissons. Elle a pratiquement la même taille que notre Galaxie : 95 000 al ( 100 000 al pour la Voie Lactée)


Jupiter en infrarouge

JWST montre aussi sa capacité à étudier les objets du système solaire...


Champ profond : amas de galaxies SMACS 0723

L'amas de galaxies en arrière plan est déformé par smacs 0723 à 4,6 milliards d'al. Des galaxies que le télescope Hubble voyait à la limite de sa visibilité dans le rouge et l'infrarouge sont plus clairement visibles avec le JWST. Ce dernier va même beaucoup plus loin dans l'IR et révèle beaucoup d'autres galaxies que Hubble ne pouvait pas déceler...


NGC 3132 : la nébuleuse planétaire de l'anneau du sud

A 2500 al de la Terre, c'est une étoile comme le Soleil qui est arrivée en fin de vie et qui souffle ses couches les plus externes.


Le Quintet de Stephan

Groupe de galaxies située à 340 millions al de la Terre.


La nébuleuse de la Carène

Grande nébuleuse située à 8 500 al de la Terre. On y voit de grandes structures de condensation de gaz et de poussières qui donne naissance à des étoiles comme le Soleil. A ce stade de leur formation, ce sont des étoiles T Tauri. Les jets qui s'échappent montrent que des étoiles se sont "allumées", ces objets sont appelés, objets de Herbig-Haro.

L'image du JWST correspond à la partie dénommée NGC 3324, "les falaises cosmiques", une toute petite partie de ce complexe. Sa vue perçante nous permettra peut-être de déceler ces étoiles, dans leur cocon de poussières, dans les tout premiers stades de leur formation.


Exoplanète Wasp 96-b : composition atmosphérique

L'exoplanète est distante de 1150 al mais JWST peut néanmoins analyser la composition de son atmosphère, notamment la présence d'eau. JWST a également révélé la présence de nuages de brumes qui n'avaient pas été observées jusque là...